Les Choses de la vie, une nouvelle association pour les personnes en deuil et en fin de vie

Dernière mise à jour : 18 avr.


Cette nouvelle association finistérienne, dont le siège est situé à la Forêt Fouesnant, s'oriente vers le soutien et la solidarité des personnes en deuil et en fin de vie.

Avec l'organisation d'ateliers, d'expositions et des conférences l'association compte bien proposer des alternatives au tabou et déni de la mort de notre société moderne. Un phénomène qui peut entrainer un isolement de personnes en deuil ou en fin de vie. Le besoin de parole est plus empêché que jamais, ajoutant de la souffrance aux personnes confrontées à des deuils ou à la fin de vie.



Certains se rappelleront du film de Claude Sautet adaptation du roman de Paul Guimard Les Choses de la vie. Cette histoire commence par un accident de voiture entrainant la mort du conducteur joué par Michel Piccoli, scène mythique du cinéma français. Avec beaucoup de talent Claude Sautet a su montrer comment ce moment où tout bascule est paradoxalement marqué par une accélération du temps et la sensation de son ralentissement. Un des moments les plus intenses de la vie, intense pour celui qui part et pour son entourage.


A l'origine de l'association il s'agit bien d'un drame, la perte d'un fils, le deuil d'une maman et de rencontres faites sur ce chemin. Force a été de constater l'absence d'association locale pour le soutien des endeuillés. Confrontées au manque de disponibilité des personnes, à une société qui va trop vite, une société qui écarte très vite ce qui n'est pas dit "positif", quatre personnes ont eu la volonté de porter ce projet associatif. La mort n'est ni positive, ni négative, elle est une réalité. Essayons de vivre au mieux avec cette réalité.

Deux types d'ateliers à partir des supports comme l'écriture et la lecture sont proposés par cette association. Les ateliers sont animés par la présidente et fondatrice de l'association Nathalie Géraux. Issue du milieu du livre et de la lecture et formée à la psychologie du deuil elle accueille les participants. Ces ateliers sont avant toute chose des lieux de rencontres, de partages et d'entraide.

Les ateliers du souvenir pour les personnes en deuil

Ils ont lieu à la Forêt Fouesnant. A partir de citations et de réalisations graphiques, les participants réalisent un cahier de citations reflets de leur ressenti et un carnet de correspondance avec le proche qu'ils ont perdu. Des livres aidant y sont prêtés ou échangés.


Les ateliers de la parole libérée avant de mourir

Ce sont des ateliers réalisés à la demande d'établissements accueillant des personnes en fin de vie ou de personnes qui sont rentrées dans un cycle de vie où on commence à penser à la fin de celle-ci. Ces ateliers s'articulent autour de l'écoute et la parole. Des réalisations graphiques à partir de citations sont encadrées et peuvent s'afficher sur un mur de l'établissement. Elles sont une invitation à la réflexion, à l'expression, elles peuvent offrir soutien et réconfort).


Une conférence

Intitulée Cartographie de comportements rencontrés sur la route d'une maman en deuil est proposée aux associations, aux établissements publics qui souhaitent travailler sur le deuil. Cette conférence est l'occasion pour Les Choses de la vie de sensibiliser à la question de nos comportements individuels face aux personnes en deuil et aussi de réfléchir au rapport à la mort dans notre société aujourd'hui.


Des expositions à louer

Conçues par des membres actifs de l'association, elles sont proposées à la location à la semaine ou au mois. Les Choses de la vie démarre avec deux expositions.


L'exposition : 3 ans ... Sur le chemin du deuil : 25 Citations, 25 Paysages


L'exposition : Les plantes du souvenir, redonner du sens aux actes de mémoire


Pour bénéficier de nos activités, pour nous soutenir, vous pouvez consulter le site de l'association






Nathalie Géraux


26 vues0 commentaire