Un livre hommage de Christian Bobin à sa femme

" L'évènement de ta mort a tout pulvérisé en moi. Tout sauf le coeur. "



La plus que vive est un court texte écrit par Christian Bobin.


L'écrivain, avec toute sa poésie, rend hommage à sa femme décédée brutalement à 44 ans victime d'une rupture d'anévrisme.




Un livre beau et émouvant qui dit tout l'amour et la gratitude d'un homme à sa femme partie trop tôt.

L'auteur exprime toute sa reconnaissance à sa chère femme, notamment pour lui avoir permis d'apprendre à mieux aimer, à mieux vivre. Il s'adresse à elle directement.


Christian Bobin écrit la déchirure, le chagrin, le manque, les souvenirs avec la simplicité de la profondeur du coeur. Certains passages sont des petits moments suspendus comme des instants de grâce inspirés par sa femme.



La plus que vive, Christian Bobin, Ed. Gallimard, coll. L'un et l'autre, 1996


Ecrire en toute simplicité, à la personne qui nous a quittés à l'instar de Christian Bobin peut être très bénéfique ( même si nous n'avons pas son talent d'écriture... ) . C'est une occasion de formuler tout ce que nous n'avons peut-être pas pu ou pas oser dire cette personne chère. Nous pouvons y exprimer notre amour, des regrets, un sentiment de culpabilité, notre gratitude ... ou décrire le lien qui nous unissait, son portrait, nous remémorer des souvenirs partagés ...




A lire aussi, sur la perte d'un conjoint :


Quand la mort sépare un jeune couple, le veuvage précoce, Corine Golgberger,

Ed. Albin Michel


J'ai réussi à rester en vie, Joyce Carol Oates, Ed. Points -Seuil



Nathalie G.



9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout