top of page

SAGESSE DES DRUIDES D'AUTREFOIS

Dernière mise à jour : 14 mars

Spiritualités des sociétés et civilisations anciennes : retour sur un évènement


Un voyage chez les celtes de la Gaule antique

L'auteur Bernard Rio reçu par l'association Les Choses de la vie



Plus de soixante dix personnes avides de connaissances ont assisté à l'exposé de Monsieur Rio, dimanche 10 mars, à La Forêt Fouesnant. Deux heures durant lesquelles son érudition n'aura échappé à personne !


Que reste-il de ce peuple sans écriture ? Que savons nous de l'organisation de leur société ? Qui étaient-ils ? Quels étaient leurs dieux ? De quelle façon appréhendaient-ils les choses essentielles de la vie et les grandes questions fondamentales ?


Sans reprendre les propos de Bernard Rio, voici ce que certains d'entre nous aurons découvert avec étonnement ou retenu avec grand intérêt.


Pour ma part, surprise a été d'apprendre qu'il n'y a pas eu d'héritage ou de filiation, ou encore de transmissions de savoirs, importants et directs, entre les druides de l'antiquité et les néo druides apparus à partir du XVIIIème siècle, surtout avec le courant romantique au XIXème siècle puis, au XXème siècle avec le développement d'une quête spirituelle occidentale orientée vers des civilisations plus anciennes. Un certain besoin de retrouver plus d'authenticité dans les pratiques et, où l'homme serait remis au coeur de la nature et non plus au dessus d'elle. Pas d'héritage direct donc, car de fait pendant des siècles, après l'antiquité, il n'y aura plus de druides en Occident. Cependant, même si avec l'essor du christianisme, les druides ont disparu, les traces de leurs symboles, pratiques et connaissances sont mises à jour par le travail des archéologues sur le terrain et des historiens, notamment, dans les textes antiques grecs ou romains .


A titre d'exemple, des symboles druidiques ont finalement et discrètement investi l'iconographie de certaines chapelles ou églises chrétiennes, chapiteaux sculptés représentant le dieu Cernunnos reconnaissable grâce aux fameux bois de cerf sur sa tête ... Des récits copiés par des moines récemment convertis auront aussi transmis de belles allégories du monde des druides. La disparition des pratiques druidiques fut visiblement très progressive, il y a toujours de longues périodes charnières de transition pour les grands changements culturels ou religieux d'une société. Apprendre entre autre que le Saint Patrick des irlandais était un grand druide avant de devenir chrétien m'a totalement surpris.

NG


J'ai été intéressée par les traces des noms de divinités celtes dans notre toponymie, comme par exemple, Melodanum (le milieu du monde) qui a donné son nom à Moëlan-sur-Mer, ou bien encore ce massif des Vosges qui porte un nom emprunté au monde celtique en désignant la chasse dans les forêts profondes pour les romains.

C'est touchant de savoir que le nom des lieux que l'on connaît portent la trace de croyances et de cultures disparues.


VK




Magnifique initiation pour moi !


J'ai aimé apprendre que Lancelot et Guenièvre communiquaient en utilisant les runes dans la forêt de Brocéliande, entendre parler de lieux que je ne connaissais pas et que j'irai découvrir, tels que le site de la Vénus de Quinipily, dans le département du Morbihan.

Tout-à-fait intéressant, les parallèles de Monsieur Rio entre l'if pour l'Irlande et le chêne pour la Bretagne, des arbres symboles d'immortalité pour les druides; pourtant l'ingestion de graines d'if peut entrainer la mort en provoquant de graves arythmies cardiaques ! Surprenant !  On comprend aussi pourquoi nous avons également de vieux Ifs dans nos cimetières.

Très intriguée par les textes anciens évoqués par Bernard Rios : poème mythologique du combat des arbres issu du roman de Taliesin, chant du répertoire breton intitulé Vêpres des grenouilles retranscrit dans le Barzaz Breizh ... , cela m'a donné envie d'aller plus loin !


GH


L'organisation de cette société ancienne, les hiérarchies et les spécificités des fonctions sacerdotales étaient une découverte pour moi : Grands druides, justes qui avaient droit de parole avant les rois, Ovates, devins et détenteurs des savoirs de la médecine, de l'herboristerie ..., Bardes, poètes, chanteurs chargés de la connaissance liée aux arts .

Ravie et surprise d'apprendre que les femmes pouvaient aussi accéder à ces hautes fonctions !


MAB


Pris par le temps, l'auteur regrette de ne pas avoir pu développer son propos face aux questions très pertinentes de certains à l'issue de la conférence. Des échanges se seront

toutefois poursuivis directement avec lui lors de la signature et du pot de clôture


Est-ce qu'on peut faire un lien entre druidisme et chamanisme ?

Quel était le contenu des enseignements druidiques ?

Est-ce-que tout le monde pouvait accéder aux hautes fonctions de la société ?

...


Les livres de Bernard Rio apporteront des réponses à ceux qui souhaitent approfondir


Pour être informé des conférences et manifestations de l'association, consulter le site internet ou envoyer un mail : leschosesdelavie@zohomail.eu

58 vues0 commentaire

コメント


bottom of page